Santé animale

Le Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or (LDCO), un outil de veille sanitaire au service des politiques publiques et des Côte-d'Oriens

Partager :
Imprimer :
Charolais

Le Conseil Départemental de la Côte-d’Or est doté d'un laboratoire avec un service d'analyses vétérinaires. L’offre d’analyses vise à répondre aux attentes de l’Etat en matière de crise sanitaire et aux attentes des éleveurs pour identifier les causes des maladies dans les élevages et mettre en place les traitements ou la prévention appropriés.

Domaines d'accréditation et agréments

La compétence du LDCO est reconnue par l’accréditation COFRAC pour plusieurs domaines d’analyses :

  • Guide Technique LAB GTA 27 : essais et analyses en immuno-sérologie animale
  • Guide Technique LAB GTA 36 : analyses en bactériologie animale
  • Programme 167 : analyses de dépistage par tests rapides des encéphalopathies spongiformes transmissibles
  • Analyses de biologie moléculaire en santé animale : PCR (Polymerase Chain Reaction : détection d'un pathogène par sa signature génétique moléculaire)
  • Analyses en parasitologie santé animale : trichines

La liste complète des accréditations est disponible sur le site du COFRAC.

Le LDCO dispose également de plusieurs agréments du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

 

Nos clients

  • Directions Départementales de la (Cohésion Sociale et de la) Protection des Populations (DD(CS)PP)
  • Groupement de Défense Sanitaire (GDS)
  • Vétérinaires
  • Eleveurs
  • Abattoirs
  • Groupements de producteurs

Les prestations d'analyses

Aide au diagnostic en élevage / épidémiosurveillance

Le laboratoire offre une large palette de diagnostics adaptés aux maladies non réglementées pour lesquelles l’identification des agents responsables peut permettre de traiter les animaux ou de mettre en place une action de prévention :

  • parasitologie
  • microbiologie
  • antibiogramme
  • PCR individuelles ou groupées par type de pathologie (7 cibles par exemple en PCR respiratoire ou 8 cibles en PCR avortement)
  • sérologie (utile dans les diagnostics de groupe)

 

analyse de trichines
analyse de trichines

Surveillance des crises sanitaires

Des résultats d’analyses crédibles sont de la plus grande importance en cas de crise sanitaire. La confiance des services de l’Etat dans ces résultats permet, dans de nombreux cas, d’alléger les contraintes le plus tôt possible lorsque la réglementation le permet :

  • surveillance des élevages de volaille vis-à-vis du risque Influenza (PCR INFLUENZA)
  • surveillance de la faune sauvage, source potentielle permanente de contamination INFLUENZA (PCR également)
  • surveillance des élevages ciblés par la Direction Générale de l'Alimentation (DGAL) vis-à-vis de la Peste Porcine Classique  et de la FCO (sérologie et PCR)
  • surveillance de l’Encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans le cadre des programmes nationaux en abattoir et en équarrissage

Remarque : Le laboratoire accepte de recevoir des échantillons de sang dans le cadre du diagnostic post mortem de Bacillus anthracis (seulement après information de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) concernée).


Pour toutes ces catégories, le LDCO dispose d’un agrément du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

salle de test ESB
salle de test ESB

Surveillance de la tuberculose

A l’exception de l’histologie, le Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or (LDCO) détient l’ensemble des agréments officiels pour toutes les techniques de dépistage de la tuberculose agréées : stimulation des plasmas et révélation ELISA pour le dosage de l’interféron gamma, culture et PCR. Un dossier a été déposé à la Direction Générale de l'Alimentation (DGAL) concernant la sérologie sur les suidés.


Le LDCO réalise tous les essais inter-laboratoires correspondants. Il pratique toutes ces techniques très régulièrement et se tient à la disposition de ses clients pour les conseiller sur des modalités pratiques. Il maîtrise en effet de nombreux aspects de cette problématique complexe.


Le LDCO a participé à des évolutions majeures sur certaines techniques, en collaboration avec d’autres laboratoires départementaux, le Laboratoire National de Référence (LNR) et des organismes de recherche fondamentale. Il collabore aux travaux actuels de l’ANSES et de l’INRAE pour identifier les causes de certains résultats douteux ou faux positifs en interféron gamma.

technicien en train de realiser une analyse de virologie
travail en zone de confinement NSB3 (Niveau de Sécurité Biologique 3)

Epidémiosurveillance de la faune sauvage

Le laboratoire participe à l’épidémiosurveillance de la faune sauvage. Il accepte les cadavres de moins de 200 kilos pour autopsie. Dans la continuité, il effectue ou sous-traite les analyses correspondantes. Il réalise aussi des quantités importantes d’autopsies à visée de dépistage de la tuberculose chez de nombreuses espèces sauvages.

 

autopsie
autopsie

Prophylaxie d’Etat et programmes de prophylaxies volontaires

Le LDCO continue à pratiquer les analyses de prophylaxie « historiques » exigées par l’Etat et prescrites par la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP). Il effectue également les analyses de prophylaxies basées sur la demande des éleveurs dans le cadre des programmes collectifs.

L'acceptation des prélèvements

Les résultats d’analyses n’ont un sens que si les méthodes de prélèvement adéquates sont mises en œuvre sur des prélèvements appropriés. Ils doivent être conservés dans des conditions satisfaisantes pour que l’état du prélèvement ne puisse pas créer un risque d’incertitude sur le résultat.


La nature de l’échantillon est en soi importante ; seuls les tubes de sang sans anticoagulant sont désormais recevables pour les analyses BVD (diarrhée virale des bovins), par exemple.


Les durées de conservation acceptables sont elles aussi définies. En cas de dépassement de délais, l’information est à minima signalée sur le rapport. Dans certains cas, le prélèvement peut ne pas être accepté pour analyse.